Webmail Annuaire Contact
Historique de la FM

A la suite d’un accord, intervenu le 7 mai 1883, entre la Compagnie de Jésus et le Gouvernement Français, une École de Médecine fut ouverte en novembre de la même année, sur le campus qui devient par la suite celui des Facultés de droit, de sciences économiques, de gestion et de lettres. Le 6 octobre 1888, le Gouvernement Français lui reconnaît les titres et privilèges d’une faculté de médecine. Celle-ci intègre, dès 1889, une École de Pharmacie ; l’ensemble prend le nom de Faculté de médecine et de pharmacie. En novembre 1912, trop à l’étroit dans ses locaux, la Faculté se transporte dans des bâtiments construits pour elle, rue de Damas, bâtiments reconstruits à la suite des destructions de 1975 et 1983.

Au cours de son histoire, la Faculté décerna successivement les diplômes de médecine suivants :

- de la session d’octobre 1887 à celle de novembre 1984 le diplôme de Faculté signé par le Ministre Français
  de l’Instruction Publique;
- de 1895 à 1898, le diplôme français décerné sous le sceau de l’Université de Lyon ;
- de 1899 à 1914, le diplôme d’État français et le diplôme d’État ottoman décernés par un jury mixte.
- en 1919, le diplôme d’État Français, puis conjointement le diplôme d’État français et le diplôme libanais de
  l’Université Saint-Joseph,
- enfin à partir de 1983 ce seul diplôme libanais.

Développant ses activités, la Faculté s’adjoint, au cours des ans, divers instituts : École dentaire en 1920, École des sages-femmes en 1921, École d’infirmières en 1942, École d’aides anesthésistes en 1950, Institut de microbiologie en 1951, École d’orthophonistes en 1966.

Sur l’initiative de la Faculté de médecine et de pharmacie, avaient également été créés :

- en 1896 une Maternité doublée d’une polyclinique obstétricale et gynécologique qui fut installée en 1938
  dans un nouveau bâtiment construit à cet effet - rue de Damas. Suite à la guerre du Liban en 1976, cette
  Maternité a été transférée à l’Hôtel-Dieu de France.
- en 1910 un Institut antirabique transféré au Gouvernement Libanais en 1958.
- en 1919 un Institut de Bactériologie et un Institut de Chimie qui servirent de laboratoires pour l’Assistance
  Publique du Gouvernement jusqu’en 1958. Cet Institut a toutefois continué ses activités de formation et de
  service jusqu’en 1975, les a reprises en 1977 pour les arrêter définitivement en 1982.
- enfin, en 1925 un Institut de physiothérapie et de Lutte contre le Cancer qui prit, par la suite, le nom
  d’Institut de Radiologie et de Lutte contre le Cancer. Cet Institut a cessé son activité en 1975 du fait de la
  guerre au Liban.

De 1885 à 1915, puis en 1919 et 1920, les leçons de clinique médicale et chirurgicale furent données par les Professeurs de la Faculté à l’Hôpital français du Sacré Coeur ; elles furent données de 1921 à 1924 à l’Hôpital Saint-Georges. Pour les stages cliniques de ses étudiants, la Faculté s’adresse aujourd’hui en priorité aux services de l’Hôtel-Dieu de France, hôpital universitaire créé sur l’initiative de la Faculté en 1923 et comportant, au nombre de ses missions statutaires, l’organisation et le fonctionnement de l’enseignement clinique de la Faculté.

Depuis 1984, à la suite d’un contrat passé avec l’État Français, jusqu’alors propriétaire de l’Hôtel-Dieu, l’Université Saint-Joseph assure la pleine responsabilité de la gestion de l’hôpital et le Père Recteur en est le Président du Conseil d’Administration. La Faculté de médecine et l’Hôtel-Dieu constituent désormais un ensemble hospitalo-universitaire.

La Faculté s’adresse également à d’autres hôpitaux pour offrir à ses étudiants des terrains de stage en nombre suffisant et participer activement à la vie médicale du Liban.

 

 


Amicale des Etudiants
Association des Anciens
Bibliothèques
Moodle
© 2015 Tous droits réservés pour textes et photos, Université Saint-Joseph, Service des publications et de la communication